Bio

A historian of contemporary theatre, specialized in digital humanities and digital performances, Clarisse Bardiot has been an associate professor at the Université Polytechnique Hauts-de-France since 2006 and a research fellow at the CNRS (Thalim laboratory). After a PhD on digital performances (Les Théâtre virtuels, Sorbonne Nouvelle/CNRS, 2005) under the direction of Béatrice Picon-Vallin, she obtained a researcher-in-residence grant from the Daniel Langlois Foundation in Montreal for research on9 Evenings, Theatre & Engineering and then contributed to the international DOCAM project on the documentation and conservation of media arts. From 2006 to 2010, she coordinated two European projects (CECN2 and Transdigital), led numerous training projects and artists in residence program on digital performances, and created the magazine Patch, of which she was editor-in-chief. In 2011, she founded Subjectile, a publishing house dedicated to contemporary creation, whose books are regularly awarded prizes. In 2016, she was selected to participate in the « culture analytics » long program at the Institute for Pure & and Applied Mathematics at UCLA. In 2016 and 2017, invited by Roger Malina, she was a research fellow at the ArtSciLab Experimental Publishing Initiative at UT Dallas. In 2018, she joined the scientific management team of the Maison Européenne des Sciences de l’Homme et de la Société (MESHS) to develop the digital humanities program. In the same year, she was on temporary assignment to the CNRS, renewed in 2019. In 2019, she defends her « habilitation to direct research » with Bruno Bachimont. The manuscript is entitled « Mémoire de l’éphémère : les traces numériques des arts de la scène ». Her research focuses on digital humanities, the history and aesthetics of digital performance, the relationship between art, science and technology, the preservation of digital works, and experimental publishing.

Historienne du théâtre contemporain, spécialiste des humanités numériques et des digital performances, Clarisse Bardiot est depuis 2006 maître de conférences HDR à l’Université Polytechnique Hauts-de-France et chercheur associé au CNRS (laboratoire Thalim). Après un doctorat sur les digital performances (Les Théâtre virtuels, Sorbonne Nouvelle/CNRS, 2005) sous la direction de Béatrice Picon-Vallin, elle obtient la bourse de chercheur-résident de la Fondation Daniel Langlois à Montréal pour une recherche sur 9 Evenings, Theatre & Engineering puis contribue au projet international DOCAM sur la documentation et la conservation des arts médiatiques. De 2006 à 2010, elle coordonne deux projets européen (CECN2 et Transdigital), conduit de nombreux projets de formations et de résidences d’artistes autour des arts de la scène et des technologies et crée la revue Patch dont elle est rédactrice en chef. En 2011, elle fonde Subjectile, une maison d’édition consacrée à la création contemporaine dont les ouvrages sont régulièrement primés. En 2016, elle est sélectionnée pour participer au programme long « culture analytics » à l’institut de mathématiques appliquées à UCLA. En 2016 et 2017, invitée par Roger Malina, elle est research fellow au laboratoire ArtSciLab Experimental Publishing Initiative à UTDallas. En 2018, elle rejoint l’équipe de direction scientifique de la Maison Européenne des Sciences de l’Homme et de la Société (MESHS) pour y développer l’axe humanités numériques. La même année, elle est en délégation au CNRS, délégation renouvelée en 2019. Elle soutient en 2019 son habilitation à diriger des recherches avec Bruno Bachimont. L’inédit est intitulé « Mémoire de l’éphémère : les traces numériques des arts de la scène ». Ses axes de recherche concernent les humanités numériques, l’histoire et l’esthétique des digital performances, les relations art/science/technologie, la conservation des œuvres numériques et les nouvelles formes d’édition.

contact : clarisse_bardiot(at)mac(dot)com