Recherche

Recherche

Chercheur à l’UVHC (laboratoire DeVisu) et Research fellow à UT Dallas ArtSciLab Experimental Publishing Initiative. Chercheur associé au laboratoire THALIM (CNRS) de 1998 à 2015.

Mes recherches concernent les humanités numériques, l’histoire et l’esthétique des digital performances, l’histoire de l’art numérique (et en particulier les relations artistes/ingénieurs), la recherche-création, la documentation et la préservation du patrimoine numérique, les nouvelles formes d’édition et d’exposition.

Depuis plusieurs années, mes travaux portent sur les humanités et le patrimoine numériques, plus précisément sur l’analyse, la documentation et la préservation des traces numériques des arts de la scène. En effet, aujourd’hui, tous les spectacles ont des composantes technologiques, ne serait-ce que dans les régies son ou lumière. Par ailleurs, les processus de création, dont une partie a lieu via des ordinateurs et les réseaux, produisent de plus en plus de documents nativement numériques. Les arts de la scène sont ainsi confrontés à la fois à l’obsolescence technologique et à l’émergence de vastes corpus de données. Cette situation a un impact à la fois sur la possibilité de continuer à tourner les œuvres, et sur leur analyse génétique. Comment aider les artistes à préserver leurs œuvres dans un contexte d’obsolescence technologique ? Comment aider les chercheurs à mener des études génétiques dans un contexte de traces numériques et de big data ? Dans quelques années, il ne sera plus possible de voir les œuvres, de les étudier ou encore de retracer leur processus de création.

Je travaille au croisement de l’histoire de l’art, des arts de la scène et des sciences de l’information et de la communication, collaborant avec des artistes, des développeurs, des designers et des chercheurs. Ma recherche sur l’art et les humanités numériques est à la fois théorique (épistémologie des méthodologies et de leur impact sur la mémoire et le patrimoine numérique) et appliquée (conception de logiciels : Rekall et MemoRekall).

Ces travaux sont financés par l’Europe (projets interreg), le ministère de la culture et de nombreuses institutions culturelles.

Projets (sélection)