Séminaire épistémologies et pratiques de humanités numériques – 18 mai – CNRS

J’ai le plaisir d’intervenir vendredi 18 mai dans le séminaire « Epistémologies et pratiques de humanités numériques » à l’Institut des Sciences de la Communication du CNRS.

« Mesurer Merce Cunningham : Que peuvent apporter les culture analytics à l’étude des arts de la scène ? ».

Geneviève Cron (Sciences Po) discutera la conférence.

Comment la transformation des traces du spectacle vivant en données permet-elle de renouveler l’analyse historique et esthétique des arts de la scène ? En s’appuyant sur les méthodologies propres aux Culture Analytics, je propose un exemple à partir de Merce Cunningham. Que pouvons-nous apprendre sur Merce Cunningham, l’un des plus grands chorégraphes du 20è siècle, grâce à ce type d’approche ? D’une longévité exceptionnelle, la carrière de Merce Cunningham s’étend sur sept décennies, de sa première création en 1938 à sa mort en 2009. Les données réunies concernent la distribution des spectacles, leur documentation dans les « dance capsules » ainsi que la vie de la compagnie. Le corpus comprend 183 chorégraphies réparties de 1938 à 2009, dont 86 Dance Capsules, et 347 personnes différentes. A partir de ces éléments, pouvons-nous identifier des traits typiques, des caractéristiques propres à l’histoire et la vie de la compagnie, à l’esthétique de Cunningham et aux stratégies de documentation des œuvres ? La communication présentera les premiers résultats de cette exploration, menée en partie avec des étudiants dans le cadre d’un cours d’introduction aux humanités numériques d’un master en arts.

infos : https://movi.hypotheses.org/228