Archives par étiquette : Merce Cunningham

Séminaire épistémologies et pratiques de humanités numériques – 18 mai – CNRS

J’ai le plaisir d’intervenir vendredi 18 mai dans le séminaire « Epistémologies et pratiques de humanités numériques » à l’Institut des Sciences de la Communication du CNRS.

« Mesurer Merce Cunningham : Que peuvent apporter les culture analytics à l’étude des arts de la scène ? ».

Geneviève Cron (Sciences Po) discutera la conférence.

Comment la transformation des traces du spectacle vivant en données permet-elle de renouveler l’analyse historique et esthétique des arts de la scène ? En s’appuyant sur les méthodologies propres aux Culture Analytics, je propose un exemple à partir de Merce Cunningham. Que pouvons-nous apprendre sur Merce Cunningham, l’un des plus grands chorégraphes du 20è siècle, grâce à ce type d’approche ? D’une longévité exceptionnelle, la carrière de Merce Cunningham s’étend sur sept décennies, de sa première création en 1938 à sa mort en 2009. Les données réunies concernent la distribution des spectacles, leur documentation dans les « dance capsules » ainsi que la vie de la compagnie. Le corpus comprend 183 chorégraphies réparties de 1938 à 2009, dont 86 Dance Capsules, et 347 personnes différentes. A partir de ces éléments, pouvons-nous identifier des traits typiques, des caractéristiques propres à l’histoire et la vie de la compagnie, à l’esthétique de Cunningham et aux stratégies de documentation des œuvres ? La communication présentera les premiers résultats de cette exploration, menée en partie avec des étudiants dans le cadre d’un cours d’introduction aux humanités numériques d’un master en arts.

infos : https://movi.hypotheses.org/228

Merce Cunningham au musée

Le Walker Art Center vient d’annoncer l’acquisition d’un fonds Cunningham qui viendra enrichir et compléter ses propres collections liées aux arts de la scène. Depuis les années 1950, le Walker Art Center est particulièrement attentif à ce domaine. A côté de ses programmes dédiés aux arts plastiques, il a créé un programme de résidences et de diffusion pour les arts du spectacle et tout particulièrement la danse contemporaine. C’est ainsi que Merce Cunningham a été accueilli à de nombreuses reprises, aux côtés d’Yvonne Rainer, Trisha Brown ou encore Bill T. Jones.

Ci-dessous une vidéo réalisée par le Walker Art Center présentant un dialogue entre Cage et Cunningham :

La préoccupation pour les archives concernant son œuvre a conduit très tôt Merce Cunningham à engager un archiviste au sein de sa propre compagnie : David Vaughan, qui doit rassembler et collecter une “archive vivante”, rejoint la compagnie en 1976 pour ne plus la quitter. Le fonds de la Fondation Merce Cunningham ainsi constitué est d’une richesse exceptionnelle. Il s’enrichit aujourd’hui de tout un travail de numérisation et de valorisation via le “Legacy plan”.

C’est dans ce contexte de transmission de l’héritage du chorégraphe que le Walker Art Center a acquis des éléments de scénographie, des peintures, des costumes ou encore des objets sonores réalisés pour ses spectacles par John Cage, Robert Rauschenberg, Jasper Johns, Andy Wharol, etc. Une première exposition présentant une partie de ces archives sera organisée en novembre 2011.